Liste des communiqués de presse

SUD-OUEST / 107 tonnes de produits récoltés
10/12/2014

La dernière campagne a été encore un succès. Cet élan de générosité permettra de préparer 214.000 repas pour les personnes démunies

Pour la 30e collecte de la Banque alimentairevendredi 28 et samedi 29 novembre, 107 tonnes (107.000 kilos) de produits alimentaires ont été récupérés en Dordogne et acheminés vers les entrepôts de l'association à Bergerac et Marsac-sur-l'Isle. Cela représente quelque 214.000 repas, à destination des personnes démunies.

La clientèle des grandes et moyennes surfaces du département, malgré le contexte économique difficile, a été une nouvelle fois généreuse.

Ces denrées seront distribuées, au cours des prochains mois, auprès des familles périgourdines en difficulté, dans le respect de leur dignité et du meilleur équilibre alimentaire possible.

Durant ces deux jours, 800 bénévoles (de la Banque, des centres communaux d'action sociale, des magasins partenaires...) se sont mobilisés dans 93 moyennes et grandes surfaces du Périgord. Pour René Le Goff, le président de la Banque de Dordogne, cette collecte est "une belle performance".

En 2013 également, l'association avait récolté 107 tonnes de produits. Et en 2012, le chiffre était de 102 tonnes, soit l'équivalent de 204.000 repas.

 

MERCI SUD OUEST
04/02/2014

Des équipes mobilisées pour la Banque alimentaire Le Rotary Club d’Excideuil et la Protection civile locale étaient aux sorties de caisses samedi et dimanche. © Photo

Photo M. Lionnet

 

Traditionnellement, le dernier week-end de novembre, la Banque alimentaire organise sa grande collecte nationale de denrées non périssables. Le Rotary Club d’Excideuil, auquel s’associe le groupe de la Protection civile locale, était mobilisé pour l’occasion samedi et dimanche.

Publicité

À première vue, le résultat final, tant à Super U qu’à Aldi, devrait être aussi bon que celui de l’an dernier. Stockés dans l’entrepôt de la Banque alimentaire de la Dordogne, les fruits de cette collecte permettront de répondre aux besoins d’associations locales qui font face quotidiennement aux situations de détresse des populations les plus fragiles.

Michel Lionnet

Bonjour Monsieur LACOMBE
04/02/2014

 

Un nouveau camion frigorifique pour la Banque alimentaire de Dordogne

0 commentaire

Publié le 28/10/2013 à 12h37 , modifié le 28/10/2013 à 16h19 par

     Ce véhicule a pu être acheté grâce à un partenariat

     avec GRDF.

     Chaque année, la Banque redistribue 600 tonnes d'aliments

       Un nouveau camion frigorifique pour la Banque alimentaire de Dordogne

Une convention tournée vers l’aide au respect de la chaîne de froid a été signée entre la Banque alimentaire et GRDF © Photo

Photo Jean-Christophe Sounalet/"SO"

 

GRDF s’investit depuis dix ans au sein de la Banque alimentaire de Dordogne. Ce lundi, une convention tournée vers l’aide au respect de la chaîne de froid a été signée entre les deux partenaires.

Publicité

GRDF, qui avait l’an passé participé à l’achat de congélateurs, a contribué cette fois-ci à l’achat d’un véhicule mobile frigorifique d’occasion. Mais cette aide, souligne Hervé Lacombe, délégué territorial de l'entreprise, ne se limite pas qu'à un soutien matériel, puisqu’une quinzaine d’agents seront sur le pont les 29 et 30 novembre pour la grande collecte annuelle de la Banque alimentaire.

A cette occasion, explique René Le Goff, président départemental de l’association, environ 102 tonnes de denrées sèches devraient être récupérées grâce à la générosité du public dans les grandes et moyennes surfaces. Chaque année, la Banque alimentaire de Dordogne redistribue 600 tonnes d’aliments auprès d’associations, de centre intercommunaux d'action sociale, de centre communaux d'action sociale et de structures d’accueil de SDF.

GRDF AIDE LA BANQUE ALIMENTAIRE
28/10/2013



GRDF s’investit depuis dix ans au sein de la Banque alimentaire de Dordogne. Ce lundi, une convention tournée vers l’aide au respect de la chaîne de froid a été signée entre les deux partenaires.

GRDF, qui avait l’an passé participé à l’achat de congélateurs, a contribué cette fois-ci à l’achat d’un véhicule mobile frigorifique d’occasion. Mais cette aide, souligne Hervé Lacombe, délégué territorial de l'entreprise, ne se limite pas qu'à un soutien matériel, puisqu’une quinzaine d’agents seront sur le pont les 29 et 30 novembre pour la grande collecte annuelle de la Banque alimentaire.

A cette occasion, explique René Le Goff, président départemental de l’association, environ 102 tonnes de denrées sèches devraient être récupérées grâce à la générosité du public dans les grandes et moyennes surfaces. Chaque année, la Banque alimentaire de Dordogne redistribue 600 tonnes d’aliments auprès d’associations, de centre intercommunaux d'action sociale, de centre communaux d'action sociale et de structures d’accueil de SDF.

    Périgueux · social

Sud Ouest article du lundi 08 juillet 2013
24/07/2013

En quoi consiste le développement durable

 

Pains et brioches ont été vendus au profit de l’Association des paralysés de France. (Photo Joël Larivière)
http://www.sudouest.fr/img/trans.gif

Auchan organisait son 8e Salon du développement durable, du mercredi 26 au vendredi 29 juin, le premier pour le nouveau directeur, Patrick Danais.

Dans le hall de la galerie marchande, on pouvait rencontrer des représentants du lycée Claveille de Périgueux, de la Fédération des chasseurs, de Saveurs du Périgord, de l’Association des paralysés de France ou encore des Restos du cœur, etc.

« Souvent, on pense que le développement durable se limite au tri des déchets et aux économies d’énergie, explique Patrick Danais. En réalité, c’est bien plus vaste que ça. C’est veiller à diffuser une alimentation de qualité avec des produits bio à moins de 1 euro, ou encore la lutte contre le gaspillage. Ainsi, l’an dernier, nous avons donné à la Banque alimentaire, aux Restos du cœur et à d’autres associations l’équivalent de 140 000 repas, c'est aussi tout ce qui est donc solidarité. De plus, ce salon coïncide avec les 20 ans d'accord en faveur de l'emploi des personnes en situation de handicap, ici nous dépassons les 7% d'employés alors que l'Etat demande l'embauche de 6%. » Le directeur de l’hypermarché a conclu son discours par une citation d’Antoine de Saint-Exupéry : « Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. »

C’est en présence du maire Jean-Marie Rigaud, Vice-Président de la Communauté d'Agglomération Périgourdine (chargé du développement durable) et des partenaires de ce salon que tous se sont retrouvés, autour du pot offert par l’enseigne, et préparé par les membres du comité du développement durable d'Auchan, pour un échange en toute convivialité.

Un pain géant  

Par ailleurs, un pain géant, fabriqué dans les ateliers d’Auchan-Marsac avec de la farine des établissements Mazeau, de Saint-Méard-de-Drône, a été vendu samedi 29 juin, au profit de l’Association des paralysés de France (APF). Sylvie Vergne, la directrice de délégation Dordogne de l’APF, et Marie-Christine Cabarat, attachée de délégation, étaient présentes lors de cette vente, le Directeur indique :  «Auchan s'engage à multiplier par deux la somme récoltée». Pain et brioches ont eu un succès fou, ils sont partis « comme des p’tits pains ».

SUD OUEST le 27/03/2013 Mise à jour : 27/03/2013 à 12h18 Par Adrien Vergnolle
29/03/2013

 
 
Réserve parlementaire : les députés de Dordogne veulent jouer la transparence

Les élus disposent désormais d’une même enveloppe annuelle d’environ 130 000 euros. Brigitte Allain et Pascal Deguilhem ont déjà détaillé l'utilisation qu'ils en font.


Opération transparence. Les députés ont désormais tous la même réserve parlementaire, cette somme allouée chaque année par la commission des finances de l’Assemblée nationale pour soutenir des projets locaux. Et ils ont moins tendance à faire des cachotteries sur l’utilisation de ces deniers longtemps contestés.

Une centaine de parlementaires détaillent déjà sur leur site Internet comment ils ventilent leur réserve de 2013 - sur plus de 900 élus concernés -, d’après libération.fr qui suit ce mouvement inédit. Dans ce club encore restreint, on trouve Pascal Deguilhem (PS) et Brigitte Allain (EELV), les députés des 1re et 2e circonscriptions de la Dordogne.
À qui donnent-ils ?

Sur son site, le 15 mars, Brigitte Allain expliquait pourquoi la réserve parlementaire doit être « un outil transparent au service des citoyens ». Cette année, la députée a prévu de donner 7 000 euros à l’Aspat (une association d’insertion à Bergerac), 9 000 euros à la Dictée qui chante (pour un atelier contre l’illettrisme), 10 800 euros pour la Banque alimentaire de la Dordogne, 3 100 euros à Roue Libre (pour l’achat d’un vélo pour handicapé), 7 000 euros à AgroBio Périgord (pour une plate forme distribution à Bergerac) ou encore 9 000 euros au festival Jazz Pourpre.
Elle liste aussi ses aides aux communes, de Villefranche-de-Lonchat (7 000 euros) à Issigeac (12 500 euros) en passant par Monpazier (13 000 euros) et Eymet (14 000 euros). Montant total utilisé : près de 117 000 euros (le groupe EELV conserve 10 % de sa réserve globale, pour des actions nationales). À lire sur brigitteallain.eelv.fr.